Vision

CODEART s’efforce de donner aux populations du Sud les moyens de se nourrir elles-mêmes de ce que leurs terres produisent en développant avec elles des techniques, des machines, des outillages et du savoir-faire par l’apport d’un accompagnement technique pertinent.

Rien ne sert de fournir aux gens des machines qu’ils ne peuvent maîtriser. Un outil ne sera efficace que si l’artisan, l’agriculteur ou tout autre utilisateur comprend sa machine, son fonctionnement, son efficacité, les perspectives qu’elle lui offrira à court et long terme. Il faut donc être attentif à l’accompagnement non pas d’une machine ponctuelle, sinon à la place de cette machine dans une filière de transformation d’un produit.

Cela implique de notre part un diagnostic participatif avec les gens, une réflexion sur les goulots d’étranglement, la conception de prototypes, les essais et mises au point, la livraison de prototypes. Le processus culmine avec la production locale des machines jugées pertinentes.

Avec une expérience de plus de 20 ans dans le secteur de l’aide au développement, CODEART est l’une des rares ONG en Belgique, voire en Europe, à offrir dans la durée un service technique centré sur la satisfaction des besoins de base locaux avec des produits locaux.

De la part du secteur de l’aide à la coopération, ces dernières années, s’éveille et se développe un intérêt pour la résolution des problèmes techniques rencontrés par les populations du Sud (femmes dans leurs cuisines, artisans dans leurs ateliers, agriculteurs dans leurs champs, petits entrepreneurs ruraux …) l’action technique menée par CODEART répond à une attente maintes fois répétée dans le Sud : Avoir accès à des machines et matériaux de qualité à des prix abordables adaptés aux contraintes locales.

Afin de consacrer tout son temps et ses talents à cette attente du Sud, CODEART s’est séparé cette année d’une partie de ses activités qui lui demandaient trop d’énergie et de temps, à savoir l’achat la fourniture et le transport de marchandises vers les pays du Sud.

Logistique Sans Frontière (LSF asbl) a ainsi vu le jour en reprenant les activités de logistique assurées jusqu’alors par CODEART.

CODEART peut ainsi se concentrer sur sa vision première : le dialogue avec les partenaires, le partage de savoir-faire et de compétences techniques, l’appui technique au monde rural en général afin de renforcer les capacités de ses partenaires et créer de nouveaux pôles de compétences dans le Sud pour atteindre un état de souveraineté alimentaire là où la faim menace les gens.

CODEART a défini des critères permettant de reconnaître qu’ensemble avec les bailleurs de fonds et les partenaires le travail presté est jugé de bonne qualité. Ces critères sont :

  1. Impact : les solutions techniques sont pertinentes. Elles résolvent les problèmes posés.
  2. Durabilité : les solutions sont assumées dans la durée (temps).
  3. Notoriété : les solutions deviennent des références qui sont copiées. Elles essaiment dans les villages, régions, pays avoisinants. (espace).
  4. Simplicité : pour que l’impact soit important que les innovations soient assumées dans le temps, pour qu’elles soient copiables et puissent se diffuser largement, elles ne peuvent être coûteuses, fragiles, sophistiquées ni développer de fortes dépendances.

Elles seront donc:

  1. plus basées sur les connaissances que sur du capital ;
  2. plus basée sur le travail et les savoir-faire disponibles ou à acquérir que sur du capital ;
  3. plus basées sur de la communication avec les partenaires et entre les partenaires que sur les aides matérielles lourdes et permanentes ;
  4. plus basée sur la capacité des gens du Sud et du Nord de dialoguer, de se concerter, s’organiser et se mettre en réseaux interactifs, que sur le seul «transfert de recettes technologiques».